A propos

Au préalable, il est bon de savoir que le psychanalyste et le psychopraticien* posent un cadre lors de la première séance garantissant la confidentialité et le non-jugement. Vos propos sont accueillis et recueillis tels quels, sans jugement, et le secret professionnel est de rigueur. Pour qu’une thérapie soit entreprise dans de bonnes conditions et que la relation thérapeutique fonctionne, il faut qu’un climat de confiance soit établi. Nous appelons cela « l’alliance thérapeutique ». C’est pour cela qu’une posture d’écoute à la fois neutre, bienveillante et empathique est indispensable de la part du thérapeute.

*« Psychopraticien » est un nom de métier qui succède à l’ancienne appellation de « Psychothérapeute » avant que celle-ci ne soit devenue un titre réservé (2010). Le Psychopraticien est un professionnel qui pratique des psychothérapies, tout comme le Psychothérapeute dont le titre est à présent réservé aux Médecins-Psychiatres et Psychologues inscrits en Agences Régionales de la Santé. La loi réglemente l’usage du titre de Psychothérapeute et impose l’inscription des professionnels au registre national des Psychothérapeutes (Décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de Psychothérapeute).

En savoir plus sur le métier de psychopraticien.